Géologie de la région des lacs Pivert (33C/01), Anatacau (33C/02), Kauputauchechun (33C/07) et Wapamisk (33C/08). RG 2000-04, 2000. 49 pages and 4 maps.
MOUKHSIL, A.


Abstract

La région, cartographiée à l'échelle 1:50 000, est située dans le territoire de la Baie-James, à environ 420 km au nord de Matagami. Elle est délimitée par les latitudes 52° et 52°30' et par les longitudes 76° et 77° et regroupe les feuillets des lacs Pivert (33C/01), Anatacau (33C/02), Kauputauchechun (33C/07) et Wapamisk (33C/08). Les roches volcano-sédimentaires du secteur font partie de la bande archéenne de roches vertes de la rivière Eastmain. Six formations volcano-sédimentaires ont été identifiées lors de cette cartographie. La première, plus étendue (Fm. d'Anatacau-Pivert, Anp) est formée de coulées de basaltes coussinées et massives, d'amphibolites à grenat, d'andésites, de rhyolites, de formations de fer aux faciès oxyde, silicate et sulfures et de tufs à lapillis et à blocs de composition felsique à mafique. Les formations de Komo (Ako), de Kauputauch (Aku) et de Kasak (Aka) sont essentiellement constituées de coulées de basaltes, de basaltes amphibolitisés et d'amphibolites accompagnées de niveaux andésitiques et/ou de tufs de composition felsique à mafique. La cinquième formation (Fm. de Wabamisk, Awb) est formée de roches pyroclastiques et de conglomérats montrant des faciès distaux et proximaux. La formation d'Auclair (Aai), est composée essentiellement de paragneiss (équivalent latéral des métasédiments du bassin de Laguiche). Des intrusions ont été délimitées dans le secteur. Leur composition varie de monzonite à monzogranite. Plus de 60% des roches plutoniques sont des tonalites et 35% sont des granodiorites. Une petite masse de métapyroxénite a été observée et de petites intrusions de gabbro sont présentent ici et là à l'intérieur des unités de basaltes. Elles sont considérées syn- à tarditectoniques. On rencontre également dans le secteur des dykes de diorite porphyrique en feldspath recoupant des basaltes. Ces dykes sont interprétés comme synvolcaniques. Des dykes de diabases protérozoïques, visibles sur les cartes aéromagnétiques, recoupent la région selon une direction principalement NW-SE. La région cartographiée recèle un potentiel minéral significatif car plusieurs indices d'or, d'argent, de cuivre et de zinc y sont présents. Les roches hôtes de ces minéralisations sont des volcanites (basaltes, amphibolites à grenat, tuf à lapillis et à blocs), des formations de fer, des dykes de diorite porphyrique feldspathique et des veines de quartz et tourmaline. Les zones minéralisées principales sont les suivantes: 1) Zone Réservoir, où la minéralisation est de type cuivre-or et est associée à des dykes de diorite porphyrique recoupant des basaltes (2,33 g/t). Elle est interprétée comme une minéralisation porphyrique et est associé aux sulfures (pyrrhotite-chalcopyrite); 2) Zone Bear Island, constitue une zone minéralisée très déformée où la roche hôte est très schisteuse à biotite et staurotide (jusqu'à 7,47 g/t). Elle se distribue le long de la zone de faille ENW-WSW dans laquelle les sulfures se présentent sous forme disséminée (pyrrhotite, pyrite, trace de chalcolpyrite et de cuivre natif); 3) Zones Contact (2,3 à 5,1 g/t Au) et Chino (1,06 à 5,4 g/t Au), où la minéralisation est constituée de pyrite-pyrrothite-arsénopyrite et est confinée dans des zones d'altérations à grenat-biotite-épidote. Elle est encaissée dans des basaltes, des tufs et/ou dans des veines de quartz.

Details

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology

Type of survey

Geological survey

Cross-reference

-

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology

Type of survey

Geological survey

Cross-reference

-