GEOLOGIE DE LA REGION DE LA COLLINE BEZIER (33G/12) ET DU LAC DE LA MONTAGNE DU PIN (33G/13). RG 2001-13, 2001. 55 pages et 2 plans.
GOUTIER, J.., DION, C.., OUELLET, M C.



Résumé

La région d'étude correspond aux feuillets 33G/12 et 33G/13 et a été cartographiée au 1 : 50 000, en bordure du réservoir LG-Trois. La géologie de cette région touche à trois sous-provinces archéennes (La Grande, Bienville, Opinaca) et comprend des dykes de gabbro et un bassin arénitique protérozoïques. La Sous-province de La Grande couvre la plus grande superficie de la région. Elle est constituée, à la base, de gneiss et de tonalite du Complexe de Langelier (2788-3360 Ma). Cet ensemble est en contact de faille avec une séquence volcano-sédimentaire plus jeune. Cette séquence se compose de basalte tholéiitique, de wacke feldspathique, de formation de fer à magnétite, d'andésite et de pyroclastites calco-alcalines (Groupe de Yasinski : 2732 Ma). Localement, une séquence de conglomérat polygénique, de wacke et de formation de fer repose en discordance sur le Yasinski (Formation d'Ekomiak). Toutes ces roches sont injectées par une tonalite à biotite, une diorite et une monzodiorite-monzonite, recoupant en partie la déformation (Intrusions de Duncan : 2709-2716 Ma). De petites intrusions ultramafiques sont aussi présentes. Au nord, la Sous-province de Bienville comprend un pluton de monzodiorite quartzifère-granodiorite porphyrique, intrusif dans les roches du La Grande (Pluton de Radisson : 2712 Ma). La Sous-province d'Opinaca n'occupe qu'une petite partie de la région et est représentée par un paragneiss à biotite (Groupe de Laguiche < 2648 ±50 Ma) en contact de faille avec les roches du La Grande. Les roches des Sous-provinces de La Grande et d'Opinaca sont aussi injectées par le Pluton de Bezier (monzodiorite quartzifère et granodiorite, 2674 Ma) et le Granite du Vieux Comptoir (2618 Ma). Les roches protérozoïques comprennent des dykes de gabbros : NNE-NE (Mistassini : 2510 Ma), ENE (Senneterre : 2216 Ma) et N-S à NNW (Lac Esprit : 2069 Ma). Un bassin bordé de failles normales est composé d'une arénite quartzitique en discordance sur les roches archéennes (Formation de Sakami : > 2216 Ma). Le métamorphisme croît du faciès des schistes verts au centre de la région à celui des amphibolites vers le nord et le sud. La staurotide, qui n'est observée que dans la demi-sud du feuillet 33G/12, permet de tracer un isograde ENE correspondant à la limite entre le faciès des schistes verts et celui des amphibolites. Au nord, cette limite est tracée à partir de la présence d'amphibolites rubanées. Le style structural de la région est complexe. Il résulte de la superposition d'une déformation ductile ancienne ayant affecté les gneiss avant la mise en place de la séquence volcano-sédimentaire, d'une tectonique polyphasée comprenant des failles et des plis kilométriques affectant la séquence volcano-sédimentaire et d'une phase de plissement en dômes et bassins. Neuf types d'indices ont été reconnus : Formation de fer de type Algoma; minéralisation volcanogène; minéralisation de Cu-Ag ± Au dans des tufs ou des wackes et leurs équivalents métamorphisés; minéralisation aurifère stratoïde associée à des formations de fer; minéralisation filonienne de Cu-Ag ± Au; minéralisation aurifère associée à des zones de déformation; minéralisation magmatique de Cr; minéralisation filonienne d'uranium (protérozoïque) et minéralisation polymétallique (protérozoïque).

Détails

Type de document

Document produit par le Ministère
Rapports géologiques

Domaine d'activité

Géologie générale

Type de levé

Levé géologique

Renvoi

-

Type de document

Document produit par le Ministère
Rapports géologiques

Domaine d'activité

Géologie générale

Type de levé

Levé géologique

Renvoi

-