GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC BRUNE (33G07) ET DE LA BAIE GAVAUDAN (33G10). RP 2011-01, 2011. 25 pages and 2 maps.
BANDYAYERA, D.., BURNIAUX, P.., MORFIN, S.



Abstract

Un levé géologique à l'échelle 1/50 000 a été réalisé en 2009 dans la région du lac Brune (33G07) et de la baie Gavaudan (33G10), au sud-est du réservoir La Grande 3. Le but de ce projet est d'établir les corrélations géologiques régionales et d'acquérir de nouvelles connaissances métallogéniques de ce secteur dont les derniers levés géologiques datent de 1975. La région cartographiée comprend les roches archéennes appartenant aux sous-provinces de La Grande, au nord, et d'Opinaca, au sud. La Sous-province de La Grande comprend de la base au sommet : le socle tonalitique appartenant au Pluton de poste Le Moyne (2881 Ma) et au Complexe de Langelier (2788 à 3360 Ma), la couverture volcano-sédimentaire du Groupe de Guyer (2806 à 2820 Ma), et les nouvelles formations sédimentaires de Brune (<2841 ±3 Ma) et de Marbot (<2702 ±2 Ma). Le contact entre le socle et la séquence volcano-sédimentaire du Groupe de Guyer est marqué par des zones de cisaillement régionales. Le Groupe de Guyer se compose, de la base au sommet, de basalte tholéiitique, de tuf felsique à intermédiaire, de formation de fer et de komatiite. Des filons-couches mafiques à ultramafiques sont associés aux basaltes du Guyer. La Formation de Brune est constituée d'un niveau de conglomérat localisé au centre du Groupe de Guyer. La Formation de Marbot est définie dans la zone transitionnelle entre l'Opinaca et le La Grande. Elle représente une séquence de wacke feldspathique, de conglomérat et de formation de fer; cette formation est séparée du Groupe de Guyer et du socle tonalitique par une zone de cisaillement régionale. Le métamorphisme rencontré dans la Sous-province de La Grande se situe au faciès inférieur à moyen des amphibolites. Un métamorphisme rétrograde au faciès des schistes verts est également observé. Au sud, la Sous-province d'Opinaca est représentée par le Complexe de Laguiche, principalement constitué de paragneiss migmatitisés contenant jusqu'à 50 % de mobilisat. Les enclaves et le mobilisat sont caractérisés par des structures stromatiques et contiennent du grenat, et localement, de l'orthopyroxène. L'ensemble des assemblages minéralogiques des roches métasédimentaires du Complexe de Laguiche montre le faciès granulitique. Le Pluton de Bezier (monzodiorite-granodiorite, 2674 ±12 Ma) et le Granite du Vieux Comptoir (2618 ±2 Ma) s'injectent dans les deux sous-provinces. Quelques dykes protérozoïques recoupent les unités archéennes. Ces dykes sont assignés aux essaims de Mistassini, de Matachewan et de Senneterre. Des intrusions felsiques, intermédiaires, mafiques et ultramafiques sont également présentes dans la région. La limite entre l'Opinaca et le La Grande est marquée par une zone de cisaillement caractérisée par l'omniprésence de mylonites. Plusieurs indicateurs cinématiques montrent qu'il s'agit d'une zone de décrochement dextre, à laquelle est associé un mouvement de chevauchement du nord vers le sud. Le grain structural régional est le résultat de la superposition de trois phases de déformation ductile. La première phase (D1) affecte le socle avant la mise en place de la couverture volcano-sédimentaire. La seconde phase (D2) est polyphasée et affecte à la fois le socle et les roches supracrustales. Cette phase serait à l'origine des plis et des failles kilométriques de la région. La troisième phase de déformation (D3) résulterait d'une compression N-S à NNW et d'un transport principal du nord vers le sud. Cette troisième phase serait également responsable de l'exhumation des terrains très métamorphisés ou migmatitisés de la Sous-province d'Opinaca. Les indices déjà connus et ceux découverts durant nos travaux montrent que la région renferme plusieurs cibles d'exploration qui offrent un potentiel significatif pour la découverte de gisements d'or et de Ni-Cu. Les principales minéralisations identifiées dans le secteur à l'étude sont observées dans la séquence volcano-sédimentaire du Groupe de Guyer. Ces minéralisations sont associées à des formations de fer aurifères, à des zones d'altération volcanogène (Cu-Zn-Ag-Au) et à des veines de quartz et sulfures (Cu-Ag ± Au). On note aussi quelques minéralisations de Ni-Cu ± ÉGP associées à des coulées komatiitiques et aux filons-couches ultramafiques. Deux nouveaux indices, Cancet et Clothilde, représentent des minéralisations de métaux rares liées aux pegmatites. L'indice Cancet est associé à une pegmatite blanche à spodumène qui s'injecte dans les roches du Groupe de Guyer. L'indice Clothilde contient une minéralisation à molybdène et argent, associée à une pegmatite blanche à grenat.

Details

Document type

Document produced by the Ministère
Preliminary reports

Field of activity

Miscellaneous
General geology

Type of survey

Compilation
Geological survey

Cross-reference

Also see RP 2011-01(A)

Document type

Document produced by the Ministère
Preliminary reports

Field of activity

Miscellaneous
General geology

Type of survey

Compilation
Geological survey

Cross-reference

Also see RP 2011-01(A)


Additional data
Geologic map 1) LE RAPPORT SCIENTIFIQUE EN FORMAT PDF « ACROBAT® READER® »; 2) UNE IMAGE EN FORMAT TIFF OU PDF DE LA CARTE GEOLOGIQUE; 3) UN PROJET ARCGIS VERSION 9.3.1 DE LA CARTE AVEC FICHIERS ASSOCIES ET UNE GEODATABASE FICHIER DES ENTITES GEOSCIENTIFIQUES; 4) DES DONNEES NUMERIQUES COMPLEMENTAIRES EXTRAITES DE LA BASE DE DONNEES SIGEOM EN DATE DE PUBLICATION DU DOCUMENT. 114 Mo