GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC OLGA (32F/14). RG 2003-09, 2004. 42 pages et 4 plans.
GOUTIER, J.., RHEAUME, P.., DAVIS, D. W.



Résumé

La région du lac Olga (32F/14) a été cartographiée à l'échelle du 1 : 20 000 et 1 : 50 000 dans le but de vérifier : 1) l'extension des volcanites du Groupe du Lac Watson, porteuses des gisements de zinc et de cuivre dans le camp minier de Matagami; 2) les relations stratigraphiques entre les roches sédimentaires et les volcanites adjacentes; et 3) la nature du contact entre les sous-provinces de l'Abitibi et d'Opatica. Cette région est composée de roches archéennes des sous-provinces de l'Abitibi et d'Opatica et de dykes de gabbro protérozoïque. La Sous-province d'Opatica contient principalement une tonalite foliée, un peu de gneiss, des lambeaux d'amphibolites dérivées de volcanites et une intrusion de gabbronorite-pyroxénite. Les roches de la Sous-province de l'Abitibi comprennent des unités volcaniques (Groupe du Lac Watson (2725-2723 Ma), volcanites de la Rivière Bell et Formation de Dussieux, une nouvelle unité) et des unités sédimentaires (Formation de Morris, une nouvelle unité et Groupe de Matagami (<2701 Ma)). Ces roches sont coupées par plusieurs intrusions dont les plus importantes sont le Complexe de la Rivière Bell (2725 Ma), le Pluton d'Olga (2693 Ma) et le Pluton de Canet (2693 Ma). Une zone de tourmalinite, porteuse de minéralisations en or, en argent et en cuivre, a aussi été tracée sur les cartes. Les volcanites felsiques du Groupe du Lac Watson et les basaltes des volcanites de la Rivière Bell sont tholéiitiques, tandis que celles de la Formation de Dussieux ont une composition qui varient d'andésite basaltique à dacite et sont d'affinité transionnelle à calco-alcaline. Les roches de la région sont affectées par trois systèmes d'altération : 1) une ancienne altération riche en chlorite, maintenant métamorphisée (cordiérite-anthophyllite), présente dans les roches felsiques du Groupe du Lac Watson; 2) une altération en séricite-carbonates dans les volcanites de la Formation de Dussieux; et 3) une altération en carbonates le long des grands cisaillements. Les roches de l'Opatica sont aux faciès des amphibolites ou des granulites, tandis que celles de l'Abitibi passent du faciès des schistes verts à celui des amphibolites. L'agencement structural de la région du lac Olga est caractérisé par des structures E-W abruptes, des changements d'attitude de la foliation, la présence de synclinaux sans anticlinaux, ainsi que par des grands cisaillements E-W et des zones de haute déformation représentant des zones profondes exhumées. Ceci résulte de la collision entre les deux sous-provinces, créant des chevauchements sur l'Opatica et un sous-charriage sous l'Opatica. Quatre types de minéralisation ont été reconnus : 1) des veines orogéniques de quartz aurifère; 2) des zones aurifères de pyrite disséminée; 3) un système filonien à Au-Ag-Cu; et 4) un indice de sulfures massifs volcanogènes. Selon nos observations, les secteurs les plus prometteurs sont : la zone de contacts entre les volcanites du Groupe du Lac Watson et de la Rivière Bell (Zn-Cu-Ag) au sud du lac Olga et les volcanites de la Formation de Dussieux contenant, entre autres, la Zone Olga (Au-Ag-Cu).

Détails

Type de document

Document produit par le Ministère
Rapports géologiques

Domaine d'activité

Géologie générale

Type de levé

Analyse de roche
Levé géologique

Renvoi

-

Type de document

Document produit par le Ministère
Rapports géologiques

Domaine d'activité

Géologie générale

Type de levé

Analyse de roche
Levé géologique

Renvoi

-