GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC OUAGAMA. RG 97-15, 1998. 20 pages and 1 map.
MORIN, R.



Abstract

Les travaux de cartographie réalisés dans la région du lac Ouagama s'inscrivent dans le cadre de la révision de la géologie de la partie occidentale de la ceinture de roches vertes de Frotet-Evans. Les roches de la ré-gion font partie de la sous-province d'Opatica qui est constituée principalement de gneiss gris (leucotonalite à granodiorite avec des quantités mineures de diorite et de gabbro fortement foliés) envahis par une suite de tonalite-mélatonalite-gabbro également fortement foliée. Une mince bande de roches vertes de 2 à 4 km de largeur, orientée grosso modo est-ouest, correspond à l'extrémité occidentale de la ceinture de Frotet-Evans qui occupe la partie centrale des terrains gneissiques et plutoniques de la sous-province d'Opatica. Dans sa partie occidentale, la ceinture de Frotet-Evans a été divisée en deux groupes : le Groupe d'Evans et le Groupe de Broadback. Le Groupe d'Evans comprend trois unités volcaniques : la Formation de Le Gardeur, la Formation de Rabbit et la Formation de Storm. Le Groupe de Broadback contient des roches sédimentai-res : wacke feldspathique, grès feldspathique, siltstone, claystone, formations de fer et conglomérat polygé-nique. Les gneiss gris et les roches volcaniques de Frotet-Evans sont envahis par des suites de monzodiorite-granodiorite-tonalite-diorite et de granite leucocrate tardif peu déformé. Les roches de la région contiennent trois fabriques de déformation. La fabrique D1 est une foliation pénétrative (S1) à pendage modéré associée à une linéation d'étirement ENE-WSW. La fabrique D2, représentée par de petites zones de déformation, est caractérisée par une foliation ou une schistosité associée à une linéation d'étirement NNW-SSE. La fabrique D3 est caractérisée par des zones de cisaillements subverticales (failles Nottaway et Lucky Strike) incluant des zones de décrochement senestre ENE et des zones de décrochement dextre ESE. Le dernier événement D3 fait suite au paroxysme du métamorphisme. Plusieurs indices minéralisés contenant de faibles teneurs en cuivre et en or ont été décelés dans la région étudiée lors des levés géologiques antérieurs. Les meilleures teneurs en cuivre, variant entre 0,09 et 0,65 %, sont contenues dans des petites fractures centimétriques dans les basaltes, les pyroxénites et les gabbros mélanocrates. Des forages réalisés par Exploration Golden Day vers la fin des années 80 ont permis de mettre à jour deux intersections aurifères. La première a été décelée dans une veine de quartz associée à une formation de fer oxydée et elle contient 1,15 g/t Au. La seconde est liée à un porphyre à quartz de 70 cm d'épaisseur encaissé dans un basalte cisaillé et elle contient 8,47 g/t Au.

Details

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology

Type of survey

Rock analysis
Geological survey

Cross-reference

-

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology

Type of survey

Rock analysis
Geological survey

Cross-reference

-