GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC BIENVILLE (33P). RG 2002-11, 2002. 40 pages and 1 map.
GOSSELIN, C.., ROY, P.., DAVID, J.



Abstract

Ce rapport présente les résultats d'un levé géologique réalisé à l'été 2001 à l'échelle de 1:250 000. Il couvre la région du lac Bienville (SNRC 33P), située à 360 km au nord-est du village de Radisson. Cette région était auparavant incluse à l'intérieur de la Sous-province géologique de Bienville. Suite à nos travaux, nous proposons plutôt de la situer à la frontière entre les sous-provinces de Minto et de La Grande. La région du lac Bienville (33P) se compose majoritairement d'unités d'âge Archéen, à l'exception d'un lambeau de roches sédimentaires de la Formation de Sakami et de quelques dykes de diabase d'âge Paléoprotérozoïque. La Sous-province de La Grande est représentée par la Suite de Brésolles (2811±4 Ma), composée de gneiss tonalitiques anciens. La Sous-province de Minto occupe la plus grande partie du territoire. Elle comprend un ensemble intrusif de type trondhjémite-tonalite-granodiorite (TTG), composé de quatre suites lithodémiques : la Suite de Favard (2741±4 Ma) constituée de tonalites à biotite, la Suite de Coursolles (2719±4 Ma), composée de tonalites à hornblende et de diorites, la Suite de Desbergères (2714±12 Ma), constituée de granodiorites à biotite puis la Suite de Maurel (2707±5 Ma), caractérisée par des granodiorites mégaporphyriques. Les unités tonalitiques sont affectées par un phénomène de " granitisation " qui se manifeste par des injections de matériel granodioritique, associé à la mise en place des suites granodioritiques plus jeunes. Les unités tonalitiques sont aussi recoupées par des gabbronorites et des ultramafites de la Suite de Châteauguay. Le Complexe de Loups Marins est également inclus dans la Sous-province de Minto. Il est composé d'une unité à orthopyroxène bordée d'une unité à clinopyroxène. Cette dernière se compare à certaines suites régionales, mais formées ou métamorphisées dans des conditions de pression et de température plus élevées. Les unités décrites précédemment sont recoupées par des intrusions archéennes tardives. Il s'agit de la Suite de Tramont (2701±4 Ma), constituée de granite à biotite, de la Suite d'Ossant, composée de granite à amphibole et de la Suite de Turbar, comprenant des monzodiorites et des diorites grenues. Dans la région, cinq phases de déformation ont été reconnues (D1 à D5). La phase D1 est préservée à l'intérieur des enclaves observées dans les gneiss de Brésolles. La phase D2 est à l'origine de la foliation régionale F2. La phase D3 a produit des plis orientés NE-SW à NNE-SSW. Ces plis reprennent la foliation F2 et sont restreints à la limite entre les sous-provinces de La Grande et de Minto. La phase D4 est responsable de la réorientation du grain structural régional en direction NW-SE. On y associe des plis P4 orientés WNW-ESE à NW-SE ainsi qu'un système bien développé de failles ductiles-fragiles orientées NW-SE. Enfin, la déformation D5 a généré un système de failles cassantes tardives, de direction ENE-WSW, qui recoupe l'ensemble des structures précédentes. Ce système semble contrôler le Couloir d'effondrement protérozoïque de Saindon-Cambrien. Le métamorphisme régional se situe au faciès moyen des amphibolites dans l'ensemble de la région, à l'exception des secteurs correspondant au Complexe de Loups Marins, où le métamorphisme varie du faciès supérieur des amphibolites à celui des granulites. Un métamorphisme rétrograde au faciès des schistes verts a été observé localement, le long des zones de failles. Nos travaux ont permis de mettre au jour l'indice Sophie (0,36 % Ni, 0,30% Cu, 104 ppm Co et 180 ppb Au), une zone rouillée encaissée dans un gabbro de la Suite de Châteauguay. La région du lac Bienville représente un secteur des plus prometteurs pour l'exploration du diamant au Québec. Plusieurs éléments mettent ce potentiel en évidence : 1) la région se trouve à l'intersection du Couloir structural de Saindon-Cambrien (CSC), de la zone tectonique de Kapuskasing et d'un linéament gravimétrique important 2) le CSC correspond à un bassin d'effondrement d'âge Paléoprotérozoïque 3) dans notre région, le CSC est découpé par plusieurs failles secondaires, 4) la présence de dykes de diabase souligne un contexte favorable à la mise en place d'intrusions tardives protérozoïques ou plus récentes, 5) plusieurs anomalies en Ba, Ni, Cr et Ce ont été observées dans des sédiments de fond de lac prélevés dans notre région à l'intérieur du CSC et 6) des picro-ilménites chromifères ont été identifiées dans deux échantillons de sédiments fluvio-glaciaires suggérant la présence possible d'intrusion.

Details

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology

Type of survey

Geological survey

Cross-reference

Also see RG 2003-04
Also see SI-33P-C2G-02K

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology

Type of survey

Geological survey

Cross-reference

Also see RG 2003-04
Also see SI-33P-C2G-02K