Géologie de la région des lacs Village, 33B/03. RG 99-04, 1999. 33 pages and 1 map.
MOUKHSIL, A.., DOUCET, P.



Abstract

Les objectifs de ce projet sont de revoir l'interprétation géologique du secteur étudié et de résoudre certains problèmes soulevés par le projet Laguiche (Simard et Gosselin, 1998), notamment l'ambiguïté de la position et la nature du contact entre les sous-provinces de La Grande et d'Opinaca. Les roches volcano-sédimentaires du secteur font partie de la bande de roches vertes de la rivière Eastmain. Cette bande d'âge Archéen affleure entre la ceinture Frotet-Evans au sud et la bande de la Grande rivière au nord, connues pour leur potentiel aurifère. Dans le secteur étudié, la bande de la rivière Eastmain présente une longueur d'une quinzaine de kilomètres et traverse la région avec un amincissement vers l'est. Au sud et au nord, la bande se trouve coincée entre des masses intrusives. Les roches volcano-sédimentaires rencontrées dans la région cartographiée sont assignées au groupe d'Eastmain qui est subdivisé en trois formations. La formation de Natel, à dominance volcanique, comprend des laves basaltiques (amphibolitisées) coussinées ou massives, andésitiques et rhyolitiques ainsi que des unités volcanoclastiques (tufs à blocs et à lapillis, tufs à lapillis et tufs). La formation d'Auclair, à dominance métasédimentaire, comprend des wackes, des conglomérats polygéniques et des formations de fer oxydées, silicatées et sulfurées. La formation de Clarkie quant à elle est à dominance sédimentaire et est formée d'arkose, d'arénite et de conglomérat polygénique. Des plutons de composition tonalitique à granodioritique et des gabbros recoupent ces roches et forment plusieurs unités lithodémiques. Ces unités sont le pluton de Clarkie, le batholite de Village, le pluton de Béryl Nord, le pluton de Béryl Sud et le pluton de Quindèle. La schistosité principale dans la région montre une direction générale E-W à ENE avec un pendage moyen à abrupt vers le nord dans les roches volcano-sédimentaires. Les granitoïdes montrent, dans la plupart des cas, une foliation magmatique, sauf dans des zones de cisaillement où la foliation est enregistrée à l'état solide. Ceci témoigne de l'état syn- à post-tectonique des intrusions de la moyenne Eastmain. Dans les roches volcaniques, la linéation d'étirement a une composante pendage alors que dans les granitoïdes la linéation a généralement une composante direction. Le métamorphisme régional dans les roches volcaniques et sédimentaires varie du faciès des schistes verts à celui des amphibolites supérieures, représenté par la présence de biotite, de chlorite et de porphyroblastes de grenat, d'andalousite et de staurotide dans les paragneiss. Les grenats peuvent être un produit de l'altération (métasomatisme) dans certains secteurs. Plusieurs indices détenus par Les Mines d'Or Virginia, au SE du secteur étudié, sont caractérisés par une minéralisation aurifère associée aux formations de fer oxydées (magnétite-chert), silicatées (hornblende) et sulfurées (pyrrhotine-pyrite et arsénopyrite). Les valeurs obtenues sur ces indices oscillent entre 0,79 g/t et 6,03 g/t Au (échantillons de rainures). La région présente un potentiel économique non négligeable et le secteur demeure très favorable à la découverte de gisements polymétalliques ou de mi

Details

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology
Geochemistry

Type of survey

Rock analysis
Geological survey

Cross-reference

-

Document type

Document produced by the Ministère
Geological reports

Field of activity

General geology
Geochemistry

Type of survey

Rock analysis
Geological survey

Cross-reference

-